Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2005-08-16T22:28:00+02:00

La fée de la rentrée (conte et poèmes pour l'école)

Publié par Joce


«Quand Lili et maman quittèrent la maison, ce matin-là, il faisait frais. Ce n’était pas une journée ordinaire qui commençait.... Aujourd’hui, c’était la rentrée !  
 Pour la première fois,  la petite fille prenait le chemin de l’école, un cartable tout neuf sur le dos. Elle frissonna de froid et de peur aussi.    
 Sa mère la regarda avec tendresse et lui dit :  
  _ Ne soit pas inquiète, ma chérie: tout ira bien.  
 Puis elle ajouta, mystérieuse :  
 _ J’ai un secret à te confier… Je suis une fée et je vais te conduire dans un pays que tu ne connais pas encore : Un royaume où les enfants sont heureux car ils lisent dans des livres magiques… »

Pour lire cette histoire de rentrée, il faut suivre le lien suivant :






Au revoir

Corinne Albaut

 

Au revoir papa, au revoir maman !
Je suis un grand maintenant.
J'ai mes copains et j'ai ma classe,
A l'école, j'ai ma place.
Je fais des tas de choses sans vous
Et je ne vous raconte pas tout,
Mais j'aime bien vous retrouver
A la fin de la journée

 

 

 

Les habits neufs

Corinne Albaut

 

Pour le jour de la rentrée
Maman m'a acheté
Un pantalon rayé,
Un pull tout bariolé,
Une nouvelle ceinture,
Une paire de chaussure.
Planté devant la glace,
Je me regarde en face.
Avec ces cheveux courts
Et ce blouson en velours,
Est-ce vraiment moi
Ce grand garçon là ?
Je ne me reconnais pas !

 

 

Le jour de la rentrée
Gwénaëlle Boulet

D'abord je me HOP HOP du bon pied,
puis je gloup gloup mon petit déjeuner.
Je pschitt bien mes dents
et je smack smack papa, maman.
À l'école je ne oin oin même pas,
mais je bonjour bonjour tout le monde !
Je LALALALALA des chansons en faisant la ronde,
mais je chutttttttt aussi pour écouter la maîtresse.
Tout à coup, dring dring, l'école est terminée.
Je retrouve maman
et je lui smack smack des baisers.
Puis je lui blablablablabla toute ma journée.
Pffff ! C'est fatigant, la rentrée !
Ce soir, c'est sûr, je vais ronpschit ronpschit sans discuter !




La blanche école où je vivrai

 René Guy Cadou

 

La blanche école où je vivrai

N'aura pas de roses rouges 

Mais seulement devant le seuil

Un bouquet d'enfants qui bougent

On entendra sous les fenêtres

Le chant du coq et du roulier;

Un oiseau naîtra de la plume

Tremblante au bord de l'encrier

Tout sera joie! Les têtes blondes

S'allumeront dans le soleil,

Et les enfants feront des rondes

Pour tenter les gamins du ciel.


 

L'école
Maurice Carême


L'école était au bord du monde
L'école était au bord du temps.
Au dedans c'était plein de rondes
Au dehors plein de pigeons blancs.


On y racontait des histoires
Si merveilleuse qu'aujourd'hui
Dès que je commence à y croire
Je ne sais plus bien où j'en suis.


Des fleurs y grimpaient aux fenêtres
Comme on n'en trouve nulle part,
Et dans la cour gonflée de hêtres
Il pleuvait de l'or en miroirs


Sur les tableaux d'un noir profond,
voguaient de grandes majuscules
Oui, de l'aube au soir nous glissions
vers de nouvelles péninsules.


L'école était au bord du monde,
L'école était au bord des temps.
Ah ! Que ne suis-je encor dedans
Pour voir, au dehors les colombes !

 

 

Locataires
Jean-Luc Moreau


J'ai dans mon cartable
(C'est épouvantable !)
Un alligator
Qui s'appelle Hector.


J'ai dans ma valise
(Ca me terrorise !)
Un éléphant blanc
Du nom de Roland.


J'ai dans mon armoire
(Mon Dieu, quelle histoire !)
Un diplodocus
Nommé Spartacus.


Mais pour moi le pire,
C'est sous mon chapeau
D'avoir un vampire
Logé dans ma peau.

 


 

 

L'Avenir

Pierre Gamarra

 

Les platanes de l'école

se recouvrent d'encre bleue

et de réglisse.

Dans la rue, les enfants glissent.

On voit sauter les cartables

le long des trottoirs.

Des alphabets et des fables

se répandent dans le soir.

Des verbes de toute sorte

et des chiffres par milliers

s'échappent des fins cahiers

et courent de porte en porte.

En classe, les rois s'endorment,

même Vercingétorix

referme ses yeux d'onyx.

Jeanne d'Arc ne bouge plus,

Pasteur étouffe un bâillement.

Un chien gémit, des télés

bavardent dans les maisons.

Les enfants balancent

leurs cartables lourds.

Les vieux rois s'endorment,

les enfants sautillent.

L'avenir commence

d'une porte à l'autre.

 

 

A l'école aux quatre vents

Georges Jean

 

A l'école aux quatre vents,
Tu ne vois pas passer le temps.

Quand souffle le vent du Nord,
Il fait froid et tu t'endors.

Quand souffle le vent du Sud,
Ton cœur n'est pas à l'étude.

Quand arrive le vent de l'Est
Tu t'appliques, je l'atteste.

Mais quand vient le vent d'Ouest,
Tu files par le Far West. ...

 

 

Ecolier dans la lune

Alain Boudet

 

A l'école des nuages
On découvre des pays
Où nul n'est jamais parti
Pas même les enfants sages

Le soleil avec la pluie
L'orage avec l'accalmie
La météorologie
Bouscule le temps, les visages
Et les couleurs de ,os cris
Dans la cour de nos éclaircies

Les oiseaux n'ont pas d'histoires
Les arbres n'ont pas d'ennuis
A l'école des nuages
Aucun enfant n'est puni
Les rêves tournent les pages
Aucune leçon ne t'ennuie
C'est l'école des nuages
Elle t'ouvre sur la vie.

 

 

 

La cour de mon école

Jean-Luc Moreau

 

La cour de mon école

Vaut bien, je crois,

La cour de Picrochole,

Le fameux roi :

Elle est pleine de charme

Haute en couleur ;

On y joue aux gendarmes

Et aux voleurs ;

Loin des Gaulois, des Cimbres

Et des Teutons,

On échange des timbres,

A croupetons ;

Des timbres des Antilles,

De Bornéo...

Et puis on joue aux billes

Sous le préau.

Qu'on ait pris la Bastille,

C'est merveilleux,

Mais que le soleil brille,

C'est encore mieux !

Orthographe et problèmes

Sont conjurés.

Ecole, ah ! que je t'aime

A la récré !

 

 

 SANS FAUTE

Jacques PREVERT
 
C'est ma faute
c'est ma faute  
c'est ma très grande faute d'orthographe
voilà comment j'écris
giraffe.
 
J'ai eu tort d'avoir écrit cela autrefois
je n'avais pas à me culpabiliser
je n'avais fait aucune phaute d'ortografe
j'avais simplement écrit giraffe en anglais.

 

 

Le cancre
Jacques Prévert


Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
il dit oui à ce qu’il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec des craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur.

 

 

Parfois je rêve…

Erhard Dieil

 

Parfois, je rêve que je suis

Un astronaute.

Je me pose avec ma fusée

sur une planète éloignée.

Quand je raconte

aux enfants de là-bas

que, sur la terre

l’école est obligatoire

et que, chaque soir,

nous avons des devoirs,

ils se tordent de rire.

Alors je décide de rester avec eux,

longtemps… longtemps…

Enfin, jusqu’aux grandes vacances !



 

 

 

Retour à l'accueil

 

 


 

Voir les commentaires

commentaires

Pascaly 27/01/2007

Oui, des livres magiques et des crayons magiques aussi !!! J'espère que tu vas retrouver le site des nounours ... Bisous
Pascaly  

lady 02/09/2007

Je suis déjà mordue à cette histoire...moi aussi la maternelle je connais...;) et j'adore créer des jeux....;)
 
 
bonne rentrée
 
ly

mutuelle 18/06/2010



merci votre site/ blog est vraiment bien.  sa me fait penser a mon enfance



Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hosted by Overblog