Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #fete des peres catégorie

2007-06-12T13:11:00+02:00

Un marché de Provence (conte pour la fête des pères)

Publié par Joce

Juin... Les grandes vacances approchent !

Voici une histoire, pour la fête des pères,

                aux couleurs de Provence.

Je l'ai écrite en pensant à ma famille

et à une petite ville (Lorgues) où chantent les cigales.

 

 

Cliquez sur le titre :

 

              Un marché de Provence



    Les illustrations sont de
                         Catherine Bastère-Rainotti.





 

Autre article chez Pirouettes :
"Devine combien je t'aime" (Album pour la maternelle)
 

 

A découvrir un dossier sur la fête des pères
 chez Pascaly


Chez Doctole :
Un dossier sur les fruits et les légumes
Le goût, les cinq sens


LA CIGALE
Paul Arène


L'air est si chaud que la cigale,
La pauvre cigale frugale
Qui se régale de chansons,
Ne fait plus entendre les sons
De sa chansonnette inégale.
En rêvant qu'elle agite encor
Ses petits tambourins de fée,
Sur l'écorce des pins chauffée
Où pleure une résine d'or,
Ivre de soleil, elle dort.

 

 

LES Marchés DE PROVENCE

G. Bécaud

Il y a tout au long des marchés de Provence
Qui sentent, le matin, la mer et le Midi
Des parfums de fenouil, melons et céleris
Avec dans leur milieu, quelques gosses qui dansent
Voyageur de la nuit, moi qui en ribambelle
Ai franchi des pays que je ne voyais pas
J'ai hâte au point du jour de trouver sur mes pas
Ce monde émerveillé qui rit et qui s'interpelle
Le matin au marché

Voici pour cent francs du thym de la garrigue
Un peu de safran et un kilo de figues
Voulez-vous, pas vrai, un beau plateau de pêches
Ou bien d'abricots ?
Voici l'estragon et la belle échalote
Le joli poisson de la Marie-Charlotte
Voulez-vous, pas vrai, un bouquet de lavande
Ou bien quelques œillets ?
Et par dessus tout ça on vous donne en étrenne
L'accent qui se promène et qui n'en finit pas...

fleur-amandier.gif

Le golfe du Lion

Henri Bosco

Le golfe du Lion
est piqué tout entier de balancelles roses
qui traînent des filets immenses ou qui posent
çà et là des nasses de fond.

C'est le printemps, la mer est tendre,
elle monte, elle va s'étendre
jusqu'aux îles du Rhône où vivent les taureaux,
puis sous les amandiers, les mûriers et les figues,
jusqu'à l'étang de Berre où le bleu de ses eaux
bat la colline des Martigues.

 

 

LA TOMATE

Charles DOBZYNSKI

 

Trop timide, la tomate
devient écarlate
quand on lui dit qu'elle est belle.
Un rien l'épate,
elle se dresse sur ses pattes
pour imiter les hirondelles.
Elle rêve d'avoir des ailes,
s'arrondit, se gratte,
se gonfle d'eau, se dilate,
mais à chaque fois ça rate :
aucune plume ne pousse
à son épaule tendre et douce.
La tomate échec et mat,
se résigne, s'acclimate,
mais sous son air ombrageux,
puisque le ciel est paradis perdu,
elle mijote dans son jus
d'aromates,
un songe rouge et nuageux.

 

 

Le chou

Charles Dobzynski

                                  

Un chou se prenant pour un chat

léchant son museau moustachu,

sa bedaine de pacha,

à ses feuilles s'arracha,

pour prouver que sous son poncho

couleur d'artichaut,

son pelage était doux et chaud,

sa queue de soie, sa robe blanche.

En miaulant à belle voix,

le chou se percha sur un toit,

puis dansa le chachacha

de branche en branche.

Or, le chou n'était pas un chat

aux pattes de caoutchouc,

sur la ramure il trébucha

et c'est ainsi que le chou chût

fâcheusement et cacha

sa piteuse mésaventure

dans un gros tas d'épluchures. 

 

 

Le vendeur de murmures

Philippe Garnier

 

Il était une fois
Le vendeur de murmures.
Il murmurait la nuit donc
à la demande
du bout des dents
en une étrange litanie
les phrases confiées la veille à son oreille
et dont il avait la prudence
professionnelle
d'inscrire les commandes
dans des carnets
toujours petits
et qu'il parfumait
tantôt à la lavande
tantôt au patchouli.
C'est qu'il n'avait jamais voulu user lui
comme les vendeurs de cris
de ces vastes camions d'amplification
qui sillonnaient le pays à grand renfort de klaxons
néons
haut-parleurs et enseignes.
Ce qu'il vendait on l'entendait à peine.

 

 

Voir les commentaires

2007-06-09T03:13:00+02:00

Papa et le chat Filou (conte)

Publié par Joce


Papa n'aimait guère Filou, le chat roux de Colin.

Entre l'homme et l'animal,

c'était une lutte incessante et sournoise.

L'enjeu de leur mésentente ?

La possession d'un fauteuil,

dans le salon !

 

 

Pour découvrir la suite de cette histoire, cliquez sur le titre :


                 Papa et le chat






Les oiseaux migrateurs
Jacques YVART

J'ai peu connu mon père, mais c'était un marin
Son père et son grand-père ont montré le chemin
Je crois que mes ancêtres étaient des voyageurs
Patrons ou quartiers-maîtres, des oiseaux migrateurs...

Voilà mon héritage, des bottes de sept lieues
Avec dans mes bagages une envie de ciel bleu
S'envoler de la branche pour aller voir ailleurs
Revenir un dimanche en oiseau migrateur...

Avant que je n'embarque pour les pays lointains
Mes ongles sur les cartes ont tracé le chemin
Je ne crains pas les bêtes et rien ne me fait peur
Je brave la tempête en oiseau migrateur...

Si dans ma descendance il naît quelque marin
J'aimerais qu'il s'élance, voyageur de demain
Il quitterait la Terre le corps en apesanteur
Et reviendrait peut-être bel oiseau migrateur...

 


 

Pour ta fête, mon papa

Jean GLAUZY

Cher papa,
Ne crois pas
Que j'allais oublier ta fête.
Depuis plusieurs jours, je répète,
Seul, dans ma tête, ces quelques vers,
Que j'ai peut de te dire à l'envers,
Tellement je veux bien les dire.
Alors, si je te vois sourire,
Demain, quand tu les écouteras,
Je serai si content mon papa !
Mes petits bras autour de ton cou,
Je me blottirai contre ta joue,
Puis, je te couvrirai de baisers.
Et tant pis si tu n'es pas rasé !




Le secret 

Jean Glauzy

 

Mon petit papa
Je vais te dire un grand secret
Tu es l'arbre de ma forêt
Je me ferai oiseau
Pour me cacher dans ton feuillage
Je me ferai vent
Pour te dire chaque jour
Un petit mot d'amour.

Souris donc papa chéri
J'aime tant quand tu souris
Mon petit papa chéri,
Que je ferai de mon mieux
Pour te rendre plus heureux.

 


Comptine pour papa

Jean Glauzy


Deux gros baisers sur tes joues,
Puis un autre dans ton cou.
Et me voici dans tes bras.
Bonne fête mon papa.

 


Papa

Stéphanie Géron

 

Quand je suis dans tes bras
Mon cœur bat tout bas
Tout bas

Quand tu me fais un bisou
C'est tout doux
Tout doux

Quand je suis sur ton cœur
Je n'ai plus peur
Plus peur

Quand tu me fais un câlin
Je n'ai plus de chagrin
De chagrin

Mais quand tu es parti
Je m'ennuie à l'infini
Papa
Papa
Papa



La devinette

George Duhamel

 

Oh ! Papa ! Toi qui sais tout
Toi qui lis dans tous les livres
Et même dans le journal, 
Où les lettres sont si fines,
Oh, Papa ! Devine ! Devine !
Ses yeux sont deux billes de verre,
Ses oreilles, feuilles de chou,
Il a mis la peau de son père
Avec son nez en caoutchouc
Il fait peur aux petits enfants
Qu'est-ce que c'est ?
C'est l'éléphant !
Il dit tout ce qu'on lui fait dire
Il est vert. Il parle du nez.
Il nous demande avec colère
Si nous avons bien déjeuné
Oh ! Père, tu le reconnais ?
C'est un père, le perroquet !

 

 

Tout doucement 

Jean Luc Moreau 

Tout doucement à petits pas
un pour maman un pour papa
on marche on marche on marche
on court ? on trotte, on galope... STOP !
Demi-tour !
Tout doucement à petit pas
un pour maman un pour papa

 

 

Qui peut le croire

Angèle Bénitah 

Un éléphant
Sur un cerf-volant
Qui peut le croire?

Un dromadaire
Pilote d'un hélicoptère
Qui peut le croire?

Un moustique
Champion de ski nautique
Qui peut le croire?

Mais un enfant
Endormi tendrement
Dans les bras
De son papa
Ça, tout le monde peut le croire !

 

 

Bonne fête papa et pardon

Jean Glauzy

 

Pardon
Si je fais souvent trop de bruit,
Si je te réveille la nuit,
Et si je viens bouleverser
Certains de tes plus beaux projets,
En tombant soudain malade,
Juste quand tu pars au stade,
Si tu dois chercher un docteur,
Un jour, une nuit, une heure
Où justement, il n'est pas là.
Pour tout cela, pardon papa. 

 


Mon père
Philéas Lebesgue

Mes pas dans les tiens, mon Père,
Etouffent leur bruit mou, ce soir,
Dans la bruyère
Où tu vins si souvent t’asseoir,
Pour y bercer ton rêve austère ;
Mes pas dans les tiens,
Mon père, Je me souviens...

Voici le ruisseau, mon Père,
Où nous buvions, loin des regards,
La belle eau claire ;
Voici la prairie aux grisards ;
Voici le sentier aux fougères.
J’entends le ruisseau, Mon Père,
Dans un sanglot...

 

 

Voir les commentaires

2007-05-29T22:41:00+02:00

Bonne fête papa (conte)

Publié par Joce

Augustin boudait, au pied de son lit.

Et teddy, son ours à l'oreille décousue, le fixait tristement sous la couette.

Papa avait déclaré :

« Augustin, tu es un enfant paresseux ! ».

Le petit garçon prit donc la décision de partir puisque papa ne l'aimait pas...

 

Pour lire l'histoire complète, cliquez sur le lien suivant :  

                    Bonne fête papa

 

 


 

 L'illustration est de Doune.  

"L'enfant à la bulle"

Pour visiter son site :
Le jardin de Gribouille

 

 

 

Pour mon papa

MAURICE CARÊME

 

J'écris le mot agneau
Et tout devient frisé
La feuille du bouleau,
La lumière des prés.

J'écris le mot étang
Et mes lèvres se mouillent;
J'entends une grenouille
Rire au milieu des champs.

J'écris le mot forêt
Et le vent devient branche.
Un écureuil se penche
Et me parle en secret.

Mais si j'écris papa,
Tout me devient caresse,
Et le monde me berce
En chantant dans ses bras.

 

 

Bruits de la mer
Claude Roy


Si tu trouves sur la plage
Un très joli coquillage
Compose le numéro
Océan zéro, zéro,
Et l'oreille à l'appareil
La mer te racontera
Dans sa langue des merveilles
Que Papa te traduira.

 

 

 

LA CERVELLE DE PAPA
ANDREE CHEDID



La sardine a des arêtes,
Papa n'en a pas !
Papa, lui, a un squelette
Que la sardine n'a pas !
La Machine a des ailes,
Papa n'en a pas !
Papa, lui, a de la cervelle
Il dit: que la machine pas

 

 

Le kangourou

Paul SAVATIER

 

Le papa kangourou
N'est pas un loup-garou,
C'est un sauteur,
C'est un boxeur,
Et c'est un troubadour
Qui joue bien du tambour.
La maman kangourou
En faisant la nounou
Porte ses mioches
Dedans sa poche.
Pas besoin de poussette,
C'est beaucoup plus pratique,
Pas besoin de sucette,
C'est très économique...

 

Retour à la page d'accueil

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog