Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-01-16T10:29:00+01:00

Haïti

Publié par joce
H-Andre-Normil.jpgAndré Normil

Parce que ta douleur n'a pas de nom
Parce que les mots sont impuissants, privés de sens
Parce que ta détresse est immense
Parce que le présent est insupportable...
Nous pleurons avec toi, Haïti

h-jackson-etienne.jpg
Jackson Etienne



“Vous faites, ô Tzémès, le soleil, la lune et les étoiles d’or, la foudre et l’orage, l’air qui nous fait vivre et qui fait palpiter nos coeurs d’enthousiasme.
Vous faites le Destin...
Vous êtes, ô Tzémès, en tout et partout.
Vous êtes le parfum dans la fleur, le rythme dans nos areytos.
C’est vous qui faites naître, vous qui faites mourir.
Nous avons, ô Tzémès, la plus grande idée de votre puissance, de votre grandeur, des rêves qui se déroulent dans l’infini de vos pensées... Nous venons, ô Tzémès, vous offrir nos coeurs chargés d’inquiétudes. L’épouvante d’un présage nous fait souffrir, et l’avenir d’Haïti semble menacé d’un péril qui nous fera rouler vers le désespoir et la folie.
Protégez-nous, ô Tzémès, sauvez-nous. ”
(E. Marcelin, La Reine Anacaona)

h Fyedel FleurantFyedel Fleurant


“Qu’on parle tout bas ; la petite est morte .

Ses jolis yeux clairs sont clos pour jamais ;

Et voici déjà des fleurs qu’on apporte...

Je ne verrai plus l’enfant que j’aimais.

............................................

Je ne verrai plus ton joli sourire,

Jamais tes regards ne me chercheront,

Tes petites mains qu’on croirait de cire

Jamais, plus jamais ne me toucheront. ”

(Ida Fine Faubert - Pour Jacqueline, Cœur des îles)

h cupidon
Cupidon

“ S’il me fallait , au monde , présenter mon pays
Je dirais la beauté , la douceur et la grâce
De ses matins chantants de ses soirs glorieux
Je dirais son ciel pur , je dirais son air doux
( ... )
Et les soleils plongeant dans des mers de turquoise
Je dirais , torches rouges tendues au firmament ,
La beauté fulgurante des flamboyants ardents ,
Et ce bleu , et ce vert , si doré , si limpide
Qu’on voudrait dans ses bras serrer le paysage .

Je dirais le madras de la femme en bleu
Qui descend le sentier son panier sur la tête
L’onduleux balancement des ses hanches robustes
Et la mélodie grave des hommes dans les champs
( ... ) ”

( Marie-Thérèse Colimon-Hall
Mon pays, Mon cahier d’écritures )


enfant-de-couleur-bebe.gif

Lire des contes de Haïti :
Conte-moi la francophonie




Voir les commentaires

commentaires

midolu 17/01/2010 11:54


Par " reconstruire ", je pensais plus large que " rebâtir ".
Bien sûr, il y a l'urgence, la nourriture, les soins, la protection aussi.
Et l'accompagnement, le réconfort humain ...

Merci d'avoir pensé au peuple haïtien, si cruellement touché.
Bisous, Joce.


joce 17/01/2010 19:35


Je m'en doutais.
Il y a tellement à dire sur ce sujet qu'un simple commentaire sur OB n'est pas suffisant !
Bisous Midolu.


midolu 16/01/2010 18:07


Très dur, ce que l'on voit, et encore plus ce que l'on imagine ...
La misère était déjà présente dans ce pays, les tourments, la violence ...
Il faut reconstruire, et les bases sont si fragiles.


joce 17/01/2010 08:25


Avant de songer à reconstruire, le peuple haïtien (qui le sentiment d'être abandonné) a besoin de réconfort. Et surtout, et en urgence, une aide basique : nourriture,
soins, la possibilité de s'éloigner des charniers, etc.
Bises Midolu. Merci pour ton commentaire.


patriarch 16/01/2010 14:27


Quel calvaire pour un peuple déjà si touché, qui après l'émoi passé ,retourneront à leur misère !!!


Bises !


joce 17/01/2010 08:26


Je partage ton sentiment Patriarch.
Bises.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog