Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2006-08-16T17:13:00+02:00

la fée et le meunier (conte)

Publié par Joce









 

 

 

Que seraient les contes sans les fées ?
Tout près de chez moi, un vieux moulin coule des jours heureux. Il semble paisible et sans histoire et pourtant...

Autrefois, dans ces lieux, la fée Arielle tomba amoureuse d'Aurélien le beau meunier :

                  La fée et le meunier


f--e-petite.jpg












 

 

Pour travailler en classe, voir l'article :

-  Un moulin, le conteur et les écoliers

- Ecouter "Les lettres de mon moulin" (A. Daudet)

- Les contes de fées à la BNF

- Diverses croyances à propos des fées, du monde souterrain

 
Le poétique jardin de la fée Miss Clara

(Autre article chez Pirouettes)




Si une fée…

Huguette Bertrand

 

Si une fée vient bercer tes nuits
si elle te chante le murmure du ruisseau
dormiras-tu sur ce nuage tout blanc là-haut ?
Réciteras-tu une comptine
devant cette petite étoile
qui te surveille là-haut
te sourit tout près
pendant que toi
tu souris à la fée
venue bercer tes rêves
couleur de miel ?

 

 

La fée  
Louis Guillaume 
 
Une fée légère
Tourne au coin du feu
Un rouet de verre
Un, deux
 
J'entends le tic-tac
De l'horloge battre
Une chaise craque
Trois, quatre
 
La chatte se glisse
Sous mon édredon
Et fait son ronron
Cinq, six
 
J'écoute la fuite
Des souris qui trottent
En petites bottes
Sept, huit
 
Alors la fée se lève
Sa baguette lisse
Venez jolis rêves
Neuf dix.

 

Rires de fées
Pierre MOUSSARIE


Dans la clairière, entre les hêtres roux,
Un petit lac donne des rendez-vous.
Une biche y passe à petits pas légers,
Le cèpe y naît, l'écureuil y surgit.
Le hérisson y roule son défi.


Ces doigts futés qui courent dans mon cou,
Ces rires clairs venus on ne sait d'où,
Ce vent narquois, et soudain, étonnée,
La biche, là, devant moi qui m'étonne,
N'est-ce pas vous, mes moqueuses, les fées ?


 

Une fée

Gabriel Vicaire

 

Ah ! c'est une fée
Toute jeune encor',
Ah ! C’est une fée
De lune coiffée.

A sa robe verte
Un papillon d’or,
A sa robe verte
A peine entr'ouverte


Elle va légère
Au son du hautbois,
Elle va légère
Comme une bergère.

Elle suit la ronde
Des dames du bois
Elle suit la ronde
Qui va par le monde.

 

 

Les perles de rose

Gilbert Saint-Pré

 

Si tu veux inventer un collier,
Tiens, voici comment procéder.
De bon matin, te réveiller,
Dans les rosiers, te promener.

Tu verras des perles de rosée,
Sur les roses elles sont accrochées.
Une bonne poignée tu cueilleras,
Dans une boîte tu les rangeras.

Un cheveu d'or pour les assembler,
Un tout petit nœud pas trop serré,
Ainsi tu auras un joli collier,
Aussi souple que celui d'une fée.

 

Viens bel enfant ! Je suis la fée…

Victor Hugo

 

Viens bel enfant ! Je suis la fée…
Mon aile bleue est diaphane;
Ma main luit rose et transparente
Mon souffle est la brise odorante
Qui le soir, erre dans les champs;
Ma chevelure est radieuse
Et ma bouche mélodieuse
Mêle un sourire à tous ses chants.
J'ai des grottes de coquillages;
J'ai des tentes de rameaux verts;
C'est moi que bercent les feuillages
Moi que berce le flot des mers…

 

 

Les musettes

Huguette Bertrand

 

Petite musique qui résonne
telles des gouttelettes sur les ailes
des fées imaginées
elles dansent sur l'arc-en-ciel
de mes yeux colorés
saluent mes au revoirs
en attente
d'un autre nuage gris

 

  Les Elfes
Charles-Marie LECONTE DE LISLE

Couronnés de thym et de marjolaine,
Les Elfes joyeux dansent dans la plaine.
Du sentier des bois aux daims familier,
Sur un noir cheval, sort un chevalier.

Son éperon d'or brille en la nuit brune
Et quand il traverse un rayon de lune,
On voit resplendir d'un reflet changeant,
Sur sa chevelure un casque d'argent.

fee-bleue-petite.gif

La fée Crapodine

Didier Dufresne

 

La fée qui passe en auto

Transforme les princes en crapauds.

Elle trouve très amusant

Qu'ils s'enfuient en coassant.

Lorsqu'elle voudra se marier,

Ne trouvera-t-elle étonnée,

Que des crapauds à ses pieds ?

 
LE MOULIN AU PRINTEMPS
Lamartine

Le chaume et la mousse

Verdissent le toit ;

La colombe y glousse,

L'hirondelle y boit.

Le bras d'un platane

Et le lierre épais

Couvrent la cabane

D'une ombre de paix.

La rosée en pluie

Brille à tout rameau ;

Le rayon essuie

La poussière d'eau ;

Le vent, qui secoue

Les vergers flottants,

Fait de notre joue

Neiger le printemps.

Sous la feuille morte,

Le brun rossignol

Niche vers la porte,

Au niveau du sol.

L'enfant qui se penche

Voit dans le jasmin

Ses œufs sur la branche

Et retient sa main.

 

 

La bergère et le meunier

Jean-Louis Vanhan

-Oui, je suis la bergère
De la vieille chanson.
Il pleut sur mes moutons
Des gouttes de lumière.

-Moi, je suis le meunier
Et je dors...mais d'un œil.
Il tourne bien tout seul,
Mon moulin enchanté.

-Mes moutons sont rentrés.
Mon moulin arrêté.
Il ne pleut plus, bergère.
Le pain est cuit, meunier.

-Mets ta robe légère
Et tes jolis souliers
Sur la chanson des blés
Je t'emmène danser.

 


Le jardin de Grignon 

René-Guy Cadou

 

Pour atteindre le ciel
A travers ce feuillage
Il faut que tous les yeux
Se soient réunis là

 

Je dis les yeux d'enfants
Pareils à des pervenches
Ou à ces billes bleus
Qui roulent sur la mer

 

On va dans les allées
Comme au milieu d'un rêve
Tant la grand-mère a mis
De grâce dans les fleurs

 

Et le chat noir et blanc
Qui veille sur les roses
Songe au petit oiseau
Qui viendrait jusqu'à lui

 

C'est un jardin de fées
Ouvert sur la mémoire
Avec des papillons
Epinglés sur son cœur.

 

 

 

 

 

 
 



                                                                             
  Pirouettes accueil                                  

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog