Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2009-04-24T15:24:00+02:00

René de Obaldia (poèmes pour l'école)

Publié par joce

Voilà un certain nombre d'années,

j'habitais dans un ravissant et minuscule village d'Eure et Loir...

 


Un pont qui enjambe la Blaise...


Ma maison...



Un château en brique rose...

Dans ce village, j'ai rencontré
René de Obaldia
auteur, poète, académicien
Si, si, j'ai eu cette chance !
Il venait parfois rendre visite à mes parents...

J'ignorais alors que... plus tard
je réciterais ses poèmes à mes élèves !

Un grand merci à
Mathilde et Balbuzard
pour les photos de Maillebois
 

* D'autres poèmes de René de Obaldia :

Lieu Commun

* Un entretien - Editions Grasset

* Le blog du Figaro

* Ecouter un poème

 
* Bernard Blaise à Maillebois (artiste du vitrail)

 
 



Le secret
Sur le chemin près du bois

J'ai trouvé tout un trésor :

Une coquille de noix
Une sauterelle en or
Un arc-en-ciel qu'était mort.

À personne je n'ai rien dit
Dans ma main je les ai pris
Et je l'ai tenue fermée
Fermée jusqu'à l'étrangler
Du lundi au samedi.

Le dimanche l'ai rouverte
Mais il n'y avait plus rien !

Et j'ai raconté au chien
Couché dans sa niche verte
Comme j'avais du chagrin.

Il m'a dit sans aboyer :
" Cette nuit, tu vas rêver. "
La nuit, il faisait si noir
Que j'ai cru à une histoire
Et que tout était perdu.

Mais d'un seul coup j'ai bien vu
Un navire dans le ciel
Traîné par une sauterelle
Sur des vagues d'arc-en-ciel !

 

J'ai trempé mon doigt dans la confiture

J'ai trempé mon doigt dans la confiture
turelure
Ca sentait les abeilles
Ca sentait les groseilles
Ca sentait le soleil

J'ai trempé mon doigt dans la confiture
Puis je l'ai sucé
Comme on suce les joues de bonne grand-maman
Qui n'a plus mal aux dents
Et qui parle de fées...
Puis je l'ai sucé
Sucé
Mais tellement sucé
Que je l'ai avalé.

 

Chez moi

Chez moi, dit la petite fille
On élève un éléphant.
Le dimanche son œil brille
Quand Papa le peint en blanc.

Chez moi, dit le petit garçon
On élève une tortue.
Elle chante des chansons
En latin et en laitue.

Chez moi, dit la petite fille
Notre vaisselle est en or,
Quand on mange des lentilles
On croit manger un trésor.

Chez moi, dit le petit garçon
Vit un empereur chinois.
Il dort sur le paillasson
Aussi bien qu'un Iroquois.

Iroquois ! dit la petite fille.
Tu veux te moquer de moi.
Si je trouve mon aiguille,
Je vais te piquer le doigt !

 

Moi j'irai dans la lune...

Moi, j'irai dans la lune
Avec des petits pois,
Quelques mots de fortune

Et blanquette, mon oie.

Nous dormirons là-haut
Un p'tit peu de guingois
Au grand pays du froid
Où l'on voit des bateaux
Retenus par le dos.

Bateaux de brise-bise
Dont les ailes sont prises
Dans de vastes banquises.

Et des messieurs sans os

Remontent des phonos.

Blanquette sur mon cœur
M'avertira de l'heure :
Elle mange des pois
Tous les premiers du mois,

Elle claque du bec
Tous les minuits moins sept.

Oui, j'irai dans la lune !
J'y suis déjà allé
Une main dans la brume
M'a donné la fessée.

C'est la main de grand-mère
Morte l'année dernière.
(La main de mon Papa
Aime bien trop les draps !)

Oui, j'irai dans la lune,
Je vais recommencer.
Cette fois en cachette
En tenant mes souliers.

Pas besoin de fusée
Ni de toute une armée,
Je monte sur Blanquette
Hop ! On est arrivé !

 

 

 


Pirouettes accueil

 

Pirouettes 1e mai


(contes, liens et poèmes)

Voir les commentaires

commentaires

Martine 22/06/2017 09:39

Je suis en train de l'écouter sur France Inter, un delicieux Monsieur

Martine 22/06/2017 11:19

J'habite à Dourdan donc assez près;

jocelyne marque 22/06/2017 09:53

Oui tout à fait Martine !

Cavatine 03/01/2011 17:18



Bonjour!


Je suis à la recherche d'un poème que j'ai appris en élémentaire, il y a ...40ans environ et je crois me rappeller que c'était de ce poète. Ça parlait des obélisques de la Concorde et de son
double et c'était vraiment merveilleux...La parole était donnée à l'un des deux, celui de Paris, je crois


Mes recherches sur le net n'ont pas encore abouti et j'espère que vous pourrez m'aider?


Bonne semaine et Merci par avance!


Cordialement


Sophie



Jocelyne Marque 10/05/2013 09:43

Nouvelle erreur ! Je voulait dire : "la nouvelle administration de mon blog ne semble pas me le permettre."

Jocelyne Marque 10/05/2013 09:41

Oui, oui, vous avez tout à fait raison ! Je viens de corriger.
Merci beaucoup.
Par contre, je n'ai pas réussi à corriger les espaces inappropriés : la nouvelle administration de mon blog ne semblent pas me le permettre...

René 10/05/2013 09:02

Bonjour, une erreur s'est glissée dans le texte : moi j'irai dans la lune, vous avez écrit "...dont les allées sont prises..." alors qu'il s'agit de "...dont les ailes sont prises..."

joce 03/01/2011 18:51



Je suis désolée, je ne peux vous renseigner. Peut-être en allant sur le site "Lieu commun" aurez-vous une réponse ?...


Bonnes recherches Sophie !


 



tilly 23/05/2009 09:32

Bonjour, quel joli témoignage, et comme je vous comprends !J'avais su que Obaldia lisait ses textes sur scène pendant le mois d'avril.Puis comme souvent... j'avais oublié, laissé passer le temps.Et hier un correspondant de blogue, lointain, me parle de RdO, me dit l'admiration qu'il a pour lui, le bonheur que lui ont procuré leur rencontres :http://ohlebeaujour.blogspot.com/2008/05/cher-matre-mis-en-scne-de-laurent.html
Quelques clics plus tard, j'apprends les prolongations du spectacle jusqu'au 30 mai, et réserve deux places pour le soir même !C'était hier soir, donc. Un pur délice. Des délices. Des anecdotes chaleureuses sur les magnifiques comédiens qui ont interprété ses pièces. Il imite Michel Simon, on rit, on applaudit. Des poèmes "Les Innocentines", souvent cruels, toujours touchants. Un moment il lit un long morceau d'Exobiographie, intitulé "L'âme en peine". Ca parle de la dépression, de la tentation de fuite, voire pire. Grave et drôle à la fois. Il raconte ses années de prison en Pologne pendant la guerre. On frémit.
A la fin du spectacle, j'ai croisé RdO, il m'a semblé beaucoup plus frêle que sur la scène, mais il devait être épuisé après plus d'une heure. J'ai eu la chance de pouvoir lui dire quelques mots de la part de mon ami du bout du monde, et aussi pour moi.
Je vous remercie de bien vouloir excuser mon bavardage ;) 

:0009:..:0022:..:0014:..:0038:..:0091:.. 21/05/2009 18:11

hello jolie comme un coeur ta maison......cela doit faire bizarre quand d'autres personnes y habitent.....!! te souhaite une bonne soirée

francette 13/05/2009 23:33

"souvenirs, souvenirs". J'ai relu ces poèmes avec un immense plaisir.Merci Joce.BisousFrancette

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog