Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2007-11-16T20:02:00+01:00

La légende de Sidonie (conte et liens pour l'école : Thème Afrique)

Publié par Joce
Sidonie--2-.jpg
Approchez, approchez...
Le froid s'installe mais qu'importe !
J'ai une nouvelle histoire à vous conter, près de la cheminée.
Une histoire aux couleurs africaines.

Une légende, à vrai dire... Celle de Sidonie,
la petite girafe qui rêvait d'aventures extraordinaires.



derecha.gifLa Légende de Sidonie


rhinoceros5.gif





L'illustration de Sidonie est de
SANDRINE FRIGOUT

son atelier d'illustratrice :
L'atelier dans les nuages
  Sa carte blanche chez La Luciole Masquée



frizz-fleur.jpg


Chez Doctole :
     Des liens sur le thème de l'Afrique

Chez Chtiloulou (thème Afrique)

Le thème du désert à Déserts.Free

L'Afrique à partir des peintures
et des illustrations de Véronique Abt



Conte-moi la francophonie
(contes du Mali, de Mauritanie, du Sénégal et de Haïti)

Contes d'Afrique
(Ecole HLM Perrin)


girafe.gif

LA GIRAFE
Robert Desnos


La girafe et la girouette,
Vent du sud et vent de l'est,
Tendent leur cou vers l'alouette,

Vent du nord et vent de l'ouest.

Toutes deux vivent près du ciel,
Vent du sud et vent de l'est,
A la hauteur des hirondelles,
Vent du nord et vent de l'ouest.

Et l'hirondelle pirouette,
Vent du sud et vent de l'est,
En été sur les girouettes,
Vent du nord et vent de l'ouest.

L'hirondelle, fait, des paraphes,
Vent du sud et vent de l'est,
Tout l'hiver autour des girafes,
Vent du nord et vent de l'ouest.


 


 

La girafe

Madeleine Ley

Je voudrais une girafe
Aussi haute que la maison
Avec deux petites cornes
et des sabots bien cirés
Je voudrais une girafe
pour entrer sans escalier
par la lucarne du grenier

 



Les larmes du crocodile
Jacques Charpentreau

Si vous passez au bord du Nil
Où le délicat crocodile
Croque en pleurant la tendre Odile,
Emportez un mouchoir de fil.

Essuyez les pleurs du reptile
Perlant aux pointes de ses cils,
Et consolez le crocodile :
C'est un animal très civil.

Sur les bords du Nil en exil,
Pourquoi ce saurien pleure-t-il ?
C'est qu'il a les larmes faciles
Le crocodile qui croque Odile.




Le chameau
Pierre Coran

Un chameau entra dans un sauna
Il eut chaud
Très chaud
Trop chaud

Il sua
Sua
Sua
Une bosse s'usa,
S'usa,
S'usa.
L'autre bosse ne s'usa pas.
Que crois-tu qu'il arriva?
Le chameau dans le désert
Se retrouva dromadaire.


Le méhari du Sahara
Pierre Coran

Le méhari du Sahara
Les nuits sans lune ne dort pas.

Inquiet, il vient, Nerveux, il va,
De dune en dune, pas à pas

À l'oasis
Où tout est noir,
La lune lisse est son miroir.


Chameau, va !

Jean GLAUZY

 

Un dromadaire, las de sa bosse,

Demanda à la fée Carabosse,

De bien vouloir l'ôter de son dos.

Hélas ! La bossue le prit de haut.


Cette méchante fée Carabosse

Fit pousser une nouvelle bosse

Pour lui manifester sa colère,

Transformant ainsi le dromadaire

En chameau.


Comme quoi notre dromadaire

Aurait bien mieux fait de se taire,

Car bien souvent, dans l'existence,

Le chameau

N'est pas toujours celui qu'on pense.





Le dos du dro du dromadaire

Jean-Pierre ANDREVON

 

Voyez dit le chameau

j'ai deux bosses

sur le dos

 

Moi dit le dromadaire

il m'en man

il m'en man

il m'en man

il m'en manque une

c'est clair

pour faire

la paire

 

 

Un dromadaire

Jean-Yves LE DUC


Un dromadaire avançait dans le désert

Avec sa serviette sur le dos.

Il demandait : "Vous n'avez pas vu la mer ?

J'irai bien faire un plongeon dans l'eau !

Y'a vingt jours que j'avance mais hélas

C'est vraiment une sacrée marée basse.

Y'a vingt jours que j'avance mais hélas

Dites-moi quand je ferai la brasse."


 

Le dromadaire

Paul Savatier


un jour au Caire
un dromadaire
entra chez un libraire
et prit une grammaire
c'est pas vrai ça fait rien
ça sera vrai demain
ce dromadaire
savait tout faire
multiplier soustraire
et même le contraire
c'est pas vrai ça fait rien
ça sera vrai demain
il savait braire
ou bien se taire
et versait un salaire
à son vétérinaire
c'est pas vrai ça fait rien
ça sera vrai demain
pour se distraire
monsieur le maire
en fit son secrétaire

dans toutes ses affaires
c'est pas vrai ça fait rien
ça sera vrai demain
ce dromadaire
est légendaire
chez tous les antiquaires
de la ville du Caire
c'est pas vrai ça fait rien
ça sera vrai demain
ou à la saint Glin Glin !

 

gif Artur's clipart


LE DROMADAIRE

Guillaume Apollinaire

 

Avec ses quatre dromadaires

Don Pedro d'Alfaroubeira

Courut le monde et l'admira.

Il fit ce que je voudrais faire

Si j'avais quatre dromadaires.




Le lion

Roald DAHL

 

Le lion, on le sait, de viande est friand.

Rien n'est pour lui plus alléchant.

Demandez donc au roi des animaux,

Quel est pour lui le plus tendre morceau.

Ce n'est pas le gigot d'agneau,

La bavette, le bœuf marengo.

Ce n'est pas le petit cochon,

Ni le ragoût de mouton.

Mais peut-être voudra-t-il d'une grosse poule

bien dodue ?

Non vraiment, non merci. Que veut-il, le têtu ?

"Lion, je suis ton ami : es-tu en appétit,

Et d'un excellent steak ne serais-tu ravi ?

Un pâté en croûte ou un lièvre à la bière,

Te feraient-ils enfin sortir de ta tanière ?"

Avec un fin sourire il hocha la tête,

Et s'approchant de moi tout bas il déclara :

"Le plus tendre morceau n'est rien de tout cela.

Ne te creuse plus la tête : mon déjeuner,

c'est TOI !"

 

 

Roi des animaux

 Jean-Pierre ANDREVON

 

Dans la savane

on le reconnaît de loin

le lion

avec sa crinière de feu

son rugissement implacable

ses griffes et ses crocs redoutables

son regard

d'or en fusion

 

Au zoo

vous avez remarqué

ses yeux sont voilés

ses griffes limées

il perd ses poils et ses dents

il ne rugit plus il tremble

et sa crinière ressemble

à un vieux manteau mité

 

Alors s'il vous plaît

juste une question

Et si nous ouvrions

la cage aux lions ?

 

 

 

Le zèbre

Robert DESNOS

 

Le zèbre, cheval des ténèbres,

Lève le pied, ferme les yeux

Et fait résonner ses vertèbres

En hennissant d'un air joyeux.


Au clair soleil de Barbarie,

Il sort alors de l'écurie

Et va brouter dans la prairie

Les herbes de sorcellerie.


Mais la prison, sur son pelage,

A laissé l'ombre du grillage.

 

 

LE CINQUIEME JOUR  

Pierre  FERRAN


Du haut d'un nuage,
les mains rouges d'argile,
Dieu contemplait les animaux:
-je suis mécontent du zèbre
dit-il à saint Rémi
qui tenait la liste
il ressemble trop au cheval
rayez-le !
 


L'éléphant du zoo

Jean GLAUZY

 

Je vois l'éléphant qui se réveille

Il agite ses grandes oreilles

Comme les ailes d'un papillon.

Il n'a pourtant pas les oreillons,

Mais il essaye de s'envoler

Car il veut, plus vite, s'en aller

De ce grand zoo où il s'ennuie.

Il en rêve le jour et la nuit

Et me l'a dit.


 


Pour apprendre aux enfants

l'usage des gros mots

Claude Guillot LA GRELE


Prenez un gros mot : éléphant

et découpez-le en rondelles

regardez ce qu'il y a dedans.

Il y a l'aile, il y a le faon

et le total c'est l'aile et faon.

Mais direz-vous c'est étonnant

les éléphants ont-ils des faons ?

Non les éléphants n'ont pas d'ailes

puisqu'ils voyagent en avion

et ils n'ont pas non plus de faons

Mais des petits éléphanteaux.

Ils ne vont jamais à l'école

mais ils vont parfois au zoo...

 

 

La trompe de l'éléphant

Alain Bosquet

 

La trompe de l'éléphant,
C'est pour ramasser les pistaches:
pas besoin de se baisser.
Le cou de la girafe,
c'est pour brouter les astres:
pas besoin de voler.
La peau du caméléon,
verte, bleue, mauve, blanche,
selon sa volonté,
c'est pour se cacher des animaux voraces:
pas besoin de fuir.
La carapace de la tortue,
c'est pour dormir à l'intérieur,
même l'hiver:
pas besoin de maison.
Le poème du poète,
c'est pour dire tout cela
et mille et mille autres choses:
pas besoin de comprendre.

 

 

 

 

DEUX PETITS ÉLÉPHANTS

MAURICE CARÊME

 

C'était deux petits éléphants,
Deux petits éléphants tout blancs.
Lorsqu'ils mangeaient de la tomate,
Ils devenaient tout écarlates.
Dégustaient-ils un peu d'oseille,
On les retrouvait vert bouteille.
Suçaient-ils une mirabelle,
Ils passaient au jaune de miel.
On leur donnait alors du lait :
Ils redevenaient d'un blanc frais.
Mais on les gava, près d'Angkor,
Pour le mariage d'un raja,
D'un grand sachet de poudre d'or.
Et ils brillèrent, ce jour-là,
D'un tel éclat que plus jamais,
Même en buvant des seaux de lait,

Ils ne redevinrent tout blancs,
Ces jolis petits éléphants.

 


 

 

Zoo

Michel Butor

 

A la tombée de la nuit

Quand se sont refermées les grilles

L'éléphant rêve à son troupeau

Le rhinocéros à des troncs d'arbres

L'hippopotame à des lacs clairs

La girafe à des frondaisons de fougères

Le dromadaire à des oasis tintantes

Le bison à un océan d'herbes

Le lion à des craquements dans les feuilles

Le tigre de Sibérie à des traces sur la neige

L'ours polaire à des cascades poissonneuses

La panthère à des pelages passant dans les rayons de lune

Le gorille à des bananiers croulants de leurs fleurs violettes

L'aigle à des coups de vent dans des canyons de nuages

Le phoque aux archipels mouvants de la banquise disloquée

Les enfants des gardiens à la plage.

 

 

Jus de raisin

 Hélène BENAIT

 

Un zébu, dans mon jardin,

Buvait du jus de raisin.

Voyant passer dans la rue

Une famille de zébus,

Il leur dit : Mes chers cousins,

Venez donc dans ce jardin

Boire un bon jus de raisin.

 

J'ai voulu aller manger

Dans mon jardin, cet été.

Hélas, je ne l'ai pas pu :

Il était plein de zébus !

Et quand ils boivent du jus,

Je n'ose pas les déranger !

 

 

L’hippopotame

 Théophile Gautier

 

Un hippopotame au large ventre

Habite aux jungles de Java,

Où grondent, au fond de chaque antre,

Plus de monstres qu'on n'en rêva.

Le boa se déroule et siffle,

Le tigre fait son hurlement,

Le buffle en colère renifle,

Lui dort ou paît tranquillement.

Il ne craint ni kriss ni sagaies,

Il regarde l'homme sans fuir,

Et rit des balles des cipayes

Qui rebondissent sur son cuir.

Je suis comme l'hippopotame :

De ma conviction couvert,

Forte armure que rien n'entame,

Je vais sans peur par le désert.

 

 

Charade

Andrée Clair

 

Mon premier
ça c'est bien,
se trouve toujours sous un point.
Mon deuxième
ça c'est fort,
nous entoure tout le corps.
Mon troisième
ça c'est beau,
est très souvent rempli d'eau.
Mon quatrième
ça c'est chic,
résonne (à demi…) en Afrique.
Mon tout
ça c'est gros,
et aime bien vivre dans l'eau.

 

 

Jardins de France

L. SEDAR SENGHOR


Calme jardin,
Grave jardin
Jardin aux yeux baissés au soir
Pour la nuit
Peines et rumeurs,
Toutes les angoisses bruissantes de la ville
Arrivent jusqu'à moi, glissant sur les toits lisses,
Arrivent à la fenêtre
Penchée, tamisée par les feuilles menues et tendres et pensives.
Mains blanches,
Gestes délicats,
Gestes apaisants,
Mais l'appel du tam-tam
Bondissant
Par monts
Et
Continents,
Qui l'apaisera mon coeur,
A l'appel du tam- tam
Bondissant,
Véhément
Lancinant ?

 

 

 

 


A-puce-mauve.gifSi vous aimez écrire, vous pouvez participer à un très beau concours :
        Concours terminé !

Organisé par le CHU de Rouen, avant le 30 novembre...
L'an dernier, mon histoire Le jardin aux étoiles
faisait partie de la sélection.

La remise des prix a eu lieu dans la librairie L'Armitière.






Voir les commentaires

commentaires

Twinkle 25/11/2007 18:46

Trop mignon, en plus les dessins sont superbes!

25/11/2007 22:54

Merci !Je t'ai rendu visite, tout à l'heure, le temps de lire quelques lignes... Continue à écrire ! Tu as beaucoup d'imagination et de talent.

Christian 24/11/2007 09:58

Bonjour JocelineL'absence de soleil assombrit-il le flux de mes visites ? Elles sont régulières, bien que mes mots n'en témoignent pas.Bon WE

25/11/2007 08:26

Merci Christian. Je fais souvent de même : je passe pour lire les nouveaux articles puis je repars sur la pointe des pieds...

Mihalescu Cristina 23/11/2007 22:55

    Salut!    Est tres joli l'article.....    :):):):):)    Un grand baiser!!!    BON SOIR!!!

25/11/2007 08:30

Merci Cristina.Bises.

marinela 21/11/2007 11:37

Bonjour...J'aime beaucoup ton blog et je crois qu'il est tres interesante et tres belle....si tu veux tu pouvoir visiter mon blog...Et si tu voulais tu pouvais de priere d'autres personnes de visite mon blog

21/11/2007 16:22

Merci Mainela... je suis allée visiter ton blog.

d3irdr3 21/11/2007 09:57

tu vois, c'est assez pratique de n'avoir qu'une seule tête: on peut aller plus haut que les nuages avec!et si on en a deux :souvent , elles ne regardent que parterre.:)D.

21/11/2007 16:21

C'est vrai !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog